mardi, janvier 31, 2006

La vie en bleu

Mardi matin. L'inspiration n'est pas encore revenue (c'est la faute au dossier sur la Saint-Valentin !!), mais juste pour vous, je reproduis ici une partie d'un article publié ce matin à la Une du cahier Arts du Soleil... Question de vous faire patienter un peu !! :)

Bleu royal, bleu lagon, turquoise, aqua, marine, violet, les teintes bleutées sont de toutes les tendances printanières. Entre ciel et mer, le bleu reçoit l’approbation des experts de la mode. Et de la clientèle, puisqu’elle est la couleur la plus facile à porter.

Les premières collections printanières 2006 ont déjà fait leur apparition dans les boutiques. Et elles nous font même oublier l’hiver. Ou presque. Parmi elles, les teintes bleutées se faufilent et prennent la forme de tuniques légères, de tricots de maille ou de jupes de denim. Neutre et élégant, le bleu est aussi intemporel et unisexe.

De façon générale, le bleu pur est reconnu pour ses caractéristiques apaisantes : lorsqu’il nous entoure, il diminue les tensions musculaires, ralentit le pouls et le rythme respiratoire et il favorise même le sommeil. Par contre, s’il y en a trop ou s’il est trop prononcé pour notre teint, il tue le dynamisme et devient même agressant.

Le bleu est en fait la couleur la plus appréciée par une majorité de Canadiens. Une personne sur quatre la préfère parmi toutes, selon la firme Entrevues Conseils. Et elle est aussi bien perçue par les daltoniens, qui représentent près de 10 % de la population.

Le bon bleu

Selon la styliste experte en analyse des couleurs Giselle Demers, il existe trois catégories de bleus : les bleus pâles et pastel, les turquoises et les bleus vifs et foncés. « Plus le bleu est foncé, plus il est un signe de professionnalisme et d’autorité. Il est aussi plus facile à agencer avec des couleurs accents », dit-elle.

Collection printemps-été 2006 de Muse

À l’opposé, les teintes pâles sont romantiques, douces et féminines. L’ambiance est plus champêtre avec le vert d’eau, sereine avec le bleu océan et enfantine avec le bleu poudre. Elles sont aussi les teintes de bleu les plus difficiles à porter et à agencer.

D’autres bleus ont une légère touche de vert qui accentue le grain de la peau. Les bleus de la mer tels que le bleu-vert, le turquoise et le cyan, feront leur apparition en boutique un peu plus tard ce printemps sous la forme de jupes virevoltantes, de robes estivales et d’accessoires punchés, nous informe l’acheteuse mode de la boutique Laliberté, Johanne Paquet. Ces bleus subliment la silhouette et glorifient la pigmentation de la peau en accentuant légèrement votre bronzage.

Une de mes griffes préférées, la montréalaise Falbala !

lundi, janvier 30, 2006

En panne d'inspiration

Maudit lundi. Je m'endors au boulot et je manque d'inspiration, épiant par la fenêtre les piétons qui peinent à marcher dans le corridor de poudrerie. Par chance, je n'ai pas de deadline aujourd'hui, ni d'entrevue importante !! Ouf !

Je fais de la recherche sur les tendances du printemps, mes coups de coeur pour la Saint-Valentin (sans être trop quétaine, pas facile !) et notre spécial Hommes de la mi-février. Mais mon cerveau fonctionne au ralentit et je ne sais pas quoi discourir... Avez-vous des idées ?

Alors, je suis disponible pour des trucs et conseils mode. Avez-vous des questions ? des coups de coeur à partager ? ou un problème existentiel du genre "je ne sais pas comment agencer la jolie jupe que je viens d'acheter"... ??

Sinon, l'inspiration devrait revenir d'ici demain. À suivre !!

dimanche, janvier 29, 2006

Je veux un nouveau maillot !

Ok, je sais bien que nous sommes encore au mois de janvier, mais pour les chanceuses qui iront dans le Sud cet hiver, de plus en plus nombreuses semble-t-il, les compagnies de maillots ont répondu à la demande en lançant ces dernières semaines leurs nouvelles collections 2006. J'y ai donc jeté un coup d'oeil la semaine dernière et écrit un papier pour le journal. En voici un aperçu, en primeur, puisqu'il ne sera publié que mardi ! Chut !

Avant même votre départ pour le Sud, plongez dans les vacances avec les nouvelles collections 2006 de maillots, inspirées des stations balnéaires les plus jet-set. Des collections qui vous inciteront à faire la diva sur la plage ou vous balader en star sur le pont. On remarque cette année les coloris chauds, les imprimés festifs et raffinés, les coupes audacieuses et les tissus texturés et luisants, voire métalliques.

C'est le retour du bandeau !
Collection Maia, 36 $ le haut et 46 $ la culotte taille basse

Dans la plupart des collections, les coloris exotiques sont nombreux, avec des imprimés à grosses fleurs pour rappeler les îles tropicales et des teintes ensoleillées telles que le corail, le turquoise, le jaune soleil et l’orange brûlé. Pour les maillots unis, le chocolat est le nouveau noir. On le retrouve dans un design des plus raffinés avec des imprimés ressemblant aux tendances saisonnières du prêt-à-porter.
Le chocolat est le nouveau noir !
Maillot haut de gamme Lili-les-Bains, 295 $

Plusieurs modèles affichent les paillettes et les broderies, surtout autour du buste ou à la taille. On les porte avec des tongs assortis pour un look de star. Sans oublier la garde-robe balnéaire qui inclut le paréo, le châle et le peignoir de plage. Pour être dans le coup, troquez l’éternelle casquette pour un chapeau de paille à large rebord, l’un des accessoires les plus tendances du printemps.

Collection Baltex, 29 $ le morceau

Alors, on croise les doigts pour que le printemps arrive le plus tôt possible... ou on se trouve une excuse pour s'acheter un nouveau maillot. Chéri, on ne va pas au spa bientôt ?? ;)

**J'ajoute ici une photo du maillot Céleste de la griffe Angela Jones, lequel est carrément superbe ! Mais bon, il est aussi très difficile à porter, réservé aux corps presque parfaits et aux peaux déjà bronzées ! Mais chapeau pour la coupe !! (Angela Jones, 180 $) !!

vendredi, janvier 27, 2006

Résolutions tendances

Vendredi matin. Je suis plus relaxe et plus tranquille qu'hier soir. Et je vais compléter la semaine par un message plus léger !! Parlons mode ! :)

Déjà la fin janvier. Les comptes de cartes de crédit s'empilent, les résolutions de la nouvelle année ont pris l'bord (ils ont une durée de vie moyenne de 17 jours, selon les statistiques) et on en a marre de l'hiver (vite, le Salon de la moto !).

Pour se motiver, voici quelques résolutions tendances pour commencer l'année du bon pied, si ce n'est déjà fait.

J’ose…
Ça fait des années qu’on dit qu’on va oser de nouveaux styles. Pourtant, on achète encore le pull qui-nous-fait-si-bien, noir et intemporel. En 2006, il est temps de remédier à la situation en s’offrant une transformation beauté. Pas besoin de l’aide d’une styliste, il suffit d’essayer de nouveaux styles vestimentaires et d’écouter les précieux conseils de notre meilleure amie. Le premier pas consiste à varier les agencements de couleurs acidulées et vives, de matières, et de styles.

Je m’offre…
On a couru tout le mois de décembre, du bureau jusqu’au centre commercial, en arrêtant reprendre son souffle dans les partys de famille. Ouf ! On mérite de s’offrir un cadeau de luxe, histoire de bien débuter l’année. Un accessoire luxueux, un vêtement intemporel griffé, le coup de cœur d’un designer québécois, un vêtement fait au Québec, une nouvelle paire de chaussures (qui a dit qu’il y avait une limite ?), un nouveau parfum, un soin du corps ou un bijou de grande dame… les possibilités sont innombrables.


Pour se remonter le moral, quoi de mieux qu'un nouveau parfum. Le nouveau d'Anna Sui, Secret Wish, a un je-ne-sais-quoi de girly et d'irrésistible.. Doux et frais. 62 $ le flacon.


J’économise…
Pour soigner notre moral et notre portefeuille, on court les braderies, les friperies et les aubaines. Le mois de janvier est synonyme de soldes dans les boutiques. Surveillez attentivement les braderies de la fin janvier : ils regorgent d’articles de collections multinationales liquidées jusqu’à 70 % de rabais.
Une adresse branchée : la friperie Lobo Lavida sur la rue St-Jean, une boutique vintage qui regorge de trésors uniques. Lobo Lavida, 511, rue St-Jean (418) 521-3397

Je me débarrasse…
À quoi bon conserver les vêtements que vous n’avez pas portés depuis plus de deux ans, de même que les vêtements trop petits gardés dans l’espoir de retrouver votre taille de guêpe ? Allez, faites le ménage de votre garde-robe. Il pourra accueillir vos nouveaux achats !
Ces vêtements sont toujours portables ? Ils feront la joie des ressourceries de votre région.
La Commode, fripes et trouvailles 1 500, rue d’Estimauville (418) 660-6000

jeudi, janvier 26, 2006

Les maudites banlieues

Ah ! Les maudites banlieues ! Une expression "échappée" par l'ex-maire de Québec, Jean-Paul L'Allier, lors du débat sur les défusions. C'est aussi l'expression qui me vient à l'esprit depuis l'élection des conservateurs dans la région lundi soir.

Comme pour le débat sur les défusions, pour l'élection de la mairesse Andrée Boucher et pour celle des conservateurs, on pointe du doigt les résidants de la couronne. À tort ? Non. Je vais même jeter de l'huile sur le feu en ajoutant que la personnalité de la banlieue de Québec explique ce genre de comportements. Unilingue, individualiste, capitaliste et même raciste, notre belle et verte banlieue possède toutes les caractéristiques requises à un vote conservateur. Remise de l'élection de lundi, sa principale préoccupation est maintenant de savoir si la "gratte" ne va pas une fois de plus pousser la neige dans son entrée fraîchement pelletée, la surveillant du coin de l'oeil, le Publi-sac à la main. Retour à la normal, au quotidien banlieusard.

Ok, je l'admets. J'ai moi aussi été "contaminée" dans le passé, ayant habité la banlieue quelque temps. Mais, d'un côté, cet "épisode banlieusard" (ne le dites pas trop fort svp !) me permet de mieux l'analyser. Et même de la comprendre.

"Une odeur de purin flotte sur la ville", avait également dit L'Allier, cette fois lors du long et pénible épisode de la prostitution juvénile à Québec. Malheureusement pour lui, et pour nous, le nuage persiste. En espérant que le vent tourne. Et bientôt.

ps. Je vous aime quand même chers banlieusards ! Mais n'oubliez pas de payer vos taxes ! ;)

mercredi, janvier 25, 2006

La vague conservatrice m'a englouti

À la demande générale, bon ok, pas si générale que ça, j'ajoute à mon blogue une section plus personnelle intitulée "Humeurs politiques". Il semble que certaines personnes apprécient mes sautes d'humeur et mes nombreuses séances de chiâlage sur la politique... Et surtout, disons que l'occasion était trop belle.

Lundi soir, une vague conservatrice a déferlé sur la belle et touristique région de Québec. Et m'a englouti par la même occasion. J'ai beau analyser les articles de journaux, consulter les astres, écouter les animateurs radio.... je ne comprends toujours pas. Va falloir qu'on m'explique. Avec un schéma et des graphiques si possible.

Comment la région de Québec a pu voter si massivement pour les candidats conservateurs alors que les Bloquistes menaient largement, et ce, depuis plusieurs années ? Bon ok, je m'attendais bien à ce que Josée Verner et Maxime Bernier soient élus. Mais pas Sylvie Boucher ou Daniel Petit (qui ça ??). Eux non plus d'ailleurs, à voir leur réaction dans les médias.

Je doute que la vague soit réellement conservatrice. Elle serait plutôt de type contestataire, je crois. Le mouvement conservateur est depuis quelques années très limité dans la région. Et voici une petite anecdote en guise d'explication.

Il y a environ deux ans, j'ai été affectée un samedi soir à la couverture d'une assemblée des Conservateurs de Québec, lors de la course à l'investiture. Une soirée mémorable où mon orgueil a été confronté à celui de la pétillante (!) Belinda Stronach et que le sien a gagné. Mais bon... passons sur cet épisode. Ce qui a retenu mon attention est que les membres du Parti conservateur de Québec étaient presque exclusivement la poignée d'anglophones résidant dans la région. Pas assez pour faire pencher le vote lundi soir.

C'est pourquoi je doute que la vague ait une couleur si bleue... En tk, je cherche encore des réponses. Vous en avez ?

mardi, janvier 24, 2006

Ariane Moffatt habillée par Ève Gravel

Un scoop tout chaud...

Je viens d'apprendre que l'une des mes chanteuses préférées, Ariane Moffatt, a choisi l'une de mes jeunes designers préférées (!), la designer montréalaise Ève Gravel, pour la confection des tenues de scène de sa prochaine tournée québécoise, prévue pour mars 2006.

Amies dans la vie, Ariane Moffatt avait d'ailleurs confié à la designer la création de la tenue portée lors du lancement de son dernier album.

Qui plus est, la griffe Ève Gravel fait sa grande entrée chez Simons pour la saison estivale! Dès le début du mois d’avril, la collection été 2006 de la griffe sera disponible dans toutes les boutiques Simons à travers le Québec !


Collection été 2006 Ève Gravel

S'évader sur les pentes

Bon, on va régler une chose: je suis de mauvaise humeur aujourd'hui ! Je ne comprends vraiment pas pourquoi la région de Québec a massivement voté hier pour le Parti conservateur !!

Et c'est pourquoi je passe du coq à l'âne et que je parlerai dans ce message de mon meilleur moyen d'évasion quand je broie du noir... c'est-à-dire dévaler les pentes de ski !

Et pour cela, les compagnies de vêtements d'hiver ont conçu des collections colorées et hyper tendances ! Qu'on se le dise: la mode freeride est là pour rester et les vêtements de sports de glisse misent sur le confort, les couleurs vibrantes et, surtout, la polyvalence.

Le rose de Westbeach


Les fabricants proposent depuis quelques années des coupes à cheval entre le style décontracté des planchistes et les vêtements plus ajustés des skieurs. On garde le même manteau, peu importe le type de glisse ! Les manteaux 3 dans 1 font d’ailleurs fureur avec une coquille de nylon imperméabilisée et une laine polaire détachable.

Côté look, on fuit le look monochrome, préférant le style contrasté de pantalons foncés agencés à un manteau aux coloris vifs, ou vice-versa. Les hommes recherchent les imprimés à carreaux, de style camouflage ou les teintes neutres. Les femmes craquent pour les rayures, les carreaux nouvelle vague et les couleurs franches, le turquoise, le ivoire et le rose en tête. On équilibre le tout avec des accessoires flashs, si notre manteau est neutre, ou des teintes de brun et de gris pour les manteaux de teinte rosée.


Les carreaux sont populaires chez Burton


Parmi nos compagnies chouchous, les manufacturiers québécois offrent des produits tendances et de haute technologie. Parce que les sportifs d’hiver veulent des vêtements performants et techniques, c’est-à-dire qui réagissent à la température extérieure et à celle du corps.

Fondée en 1988, Avalanche figure aujourd'hui parmi les chefs de file en fabrication de vêtements de ski sur mesure. Conçus et développés par des skieurs et des amants de l'hiver, les produits Avalanche ont du style. Leurs produits sont, entres autres, portés par la Fédération des entraîneurs de ski du Canada, l'Alliance des moniteurs de ski du Canada et la Patrouille canadienne de ski du Canada.

Avalanche est un leader technique sur les pentes !


Vous voulez un scoop ? Tous ces modèles sont présentement en liquidation, et ce, jusqu'à la fin janvier. Courez-y !

dimanche, janvier 22, 2006

Virée chez Simons

Ce n'est pas un secret pour personne: La Maison Simons est LA place pour dénicher des tops mode à bas prix. Et il est aussi possible de trouver des styles personnalisés, même si votre petite nièce a le même t-shirt ! Il suffit de l'agencer différemment et d'acheter des articles qui ne sont pas à la Une du catalogue ou qui ne reprennent pas le logo de la maison.

Je magasine chez Simons depuis des années et j'y suis toujours aussi fidèle. C'est pourquoi quand ma copine Gigi m'a demandé de lui trouver une jolie tenue pour un gala, casual et pas chère, j'ai tout de suite pensé à Simons, malgré son scepticisme !! : )

Voici donc mes quelques trucs Simons. Il est facile d'avoir quelques morceaux polyvalents qui feront autant pour le boulot que pour une soirée.

D'abord, ayez toujours dans votre garde-robe quelques exemplaires des vestons cintrés (à moins de 50 $ chez Simons) qui se portent parfaitement de jour avec une camisole ou un joli t-shirt, et un jean, et de soir avec un pantalon plus habillé ou une jupe. Le veston de velours est le préféré cet hiver et choisissez-le coloré pour égayer votre tenue !



Sinon, optez pour un joli boléro, très féminin et décontracté. Sur une camisole scintillante, il sera superbe. La veste sans manche à la garçonne est également tendance cet hiver. Les plus audacieuses la porteront avec une cravate colorée et féminine et un pantalon cigarette. Un look masculin très sexy.
Je ne le dirai jamais assez: on mise sur les accessoires. La jolie camisole ou chemise sera resplendissante avec un collier long à grosses perles alors que la jupe mise au boulot aura un air bohème avec un foulard à la taille. Sans compter sur les bottes hautes, déclinées en mille et une versions cet hiver. Chez Simons, les accessoires sont abordables, mode et très variés.

Bref, on retrouve tout sous un même toit... ou presque ! À quand la section chaussures ?

Et puis Gigi, prête pour le shopping ? : )

www.simons.ca

vendredi, janvier 20, 2006

Lèche-vitrine chez Hugo Boss

Résidante du quartier Saint-Roch depuis un an et demi, j'aime bien faire du shopping dans mon quartier, surtout depuis l'arrivée de nouvelles boutiques branchées comme Villa, Baltazar, de Nîmes, Flirt et Hugo Boss.

Si la plupart de ces boutiques s'adressent à des fanas de la mode qui ne regardent pas la dépense, il est plaisant d'y faire du lèche-vitrine et d'y repérer quelques accessoires tendances. La boutique Hugo Boss de la rue Saint-Joseph est d'ailleurs la seule au Canada à regrouper toutes les collections de la célèbre griffe allemande. La seule autre du genre en Amérique du Nord se trouve à New York ! Une raison de plus pour la visiter !

Son décor épuré digne des grandes boutiques haut de gamme en blanc et chocolat met en valeur les vêtements longilignes de la griffe et leurs matières riches.

La ligne Black séduira à coup sûr les hommes de goût avec des complets à simple boutonnière de laine froide aux couleurs neutres, agencés à des chemises en ton sur ton, ou à l’opposé aux coloris vifs, et à des pulls à carreaux anglais. Le look Boss se complète par un foulard au cou et des lunettes aviateur.


Les plus jeunes apprécieront la ligne Hugo, avec ses manteaux courts de cuir et de peau retournée, ses tricots fins, ses trenchs et ses vestons déstructurés. Comme toujours, il y a peu de détails chez Boss, mais on mise plutôt sur les coupes impeccables et les matières duveteuses.

Une petite section est consacrée à la femme. Classique, mais sexy, la ligne pour femmes a un petit quelque chose de masculin très séduisant. Le pantalon à la garçonne est agencé à un chemisier au décolleté profond et la robe de satin s’apparente à une nuisette. Le mauve, le bourgogne et le turquoise sont les couleurs fétiches de l’hiver. À voir !


jeudi, janvier 19, 2006

Une perle de cristal

À offrir à la Saint-Valentin ou simplement pour se faire plaisir, les bijoux de cristal sont lumineux, féminins et abordables. Et ils sont très tendances, portés par plusieurs vedettes (même Caroline Néron a sa propre collection de bijoux de cristal, nommée Coquette).



Deux jeunes designers de Québec, Michelle Desmeules et Valérie Guay, ont créé leur propre collection à l’automne 2004. Les lignes épurées de Cybèle, une griffe délicate faite de perles de cristal de Swarovski et d’argent véritable, conviennent à tous les styles. Les pendentifs colorés, les boucles d’oreille et les jolies bagues peuvent être portés de jour pour le boulot ou avec une robe de soirée. Entre 25 $ et 200 $.

www.cybelebijoux.com.

mardi, janvier 17, 2006

D'autres robes de gala !

On en veut encore !! Alors voilà d'autres coups de coeur parmi les robes portées par les actrices hier soir, lors de la cérémonie des Golden Globes. À vous de choisir votre préférée !!


Eva Longoria était superbe dans sa robe rouge drapée signée Bob Mackie. Je la veux !!!

Malgré un look "truite argentée", Teri Hatcher portait avec élégance une robe à licou Versace !

Une robe d'un blanc immaculé pour la jeune actrice Keira Knightley, qui paraît bien sage !

Les plus belles robes des Golden Globes

Hier soir avait lieu la cérémonie des Golden Globe Awards. Habituellement, le journal me demande de commenter les tenues des stars, qui dictent en quelque sorte les tendances glamour de la prochaine saison. Cette année, pas de couverture mode. Mais comme je suis une fan des galas et que j'ai toujours une critique à faire, je vais la faire ici !!

Noir romantique

La plupart des stars portaient une robe noire, traditionnelle, mais aux détails de dentelle, de drapé ou de chiffon, lui conférant un style romantique, pile dans les tendances.

En brune ou en blonde, Jessica Alba est l'une des plus belles jeunes actrices d'Hollywood.


Charlize portait une robe cocktail de tulle noir, une création de John Galliano pour Christian Dior


Blanc élégant

À l'opposé, le blanc, et surtout le champagne (pas seulement dans la coupe !) était à l'honneur. Élégant, doux et empreint de pureté, le blanc est un nouveau classique glamour !

Yummy mommy cette Gwyneth, vêtue d'une robe inspirée de la renaissance de Balenciaga

Faux pas

J'adore Reese Whiterspoon !! Mais sa styliste devrait être virée, une fois de plus ! Bien que sa robe vintage de Chanel haute couture soit un bijou de confection, elle ne l'avantage pas du tout, écrasant sa silhouette (trop courte) et lui donnant une culotte de cheval (trop bouffante).


La robe verte de Drew Barrymore qui laissait paraître ses seins tombants (on porte un soutien-gorge svp !) et qui camouflait mal sa prise de poids ! Je n'ai même pas trouvé de photo sur le net la montrant !!

Bien que la plupart des critiques mode aient apprécié la robe de Scarlett Johansson, signée Valentino, je la trouve trop criarde pour son teint de porcelaine. Un teinte pastel lui aurait donné un air plus santé. Par contre, ses jolis cheveux ondulés étaient superbes !

lundi, janvier 16, 2006

Un esprit zen dans des fringues mode

Aperçu d'un article publié dans le journal Le Soleil, le 27 décembre 2005, en page B1.

Saviez-vous que la plupart des acheteurs de vêtements de yoga ne font même pas de yoga ! En fait, 70 % des vêtements de yoga vendus au Canada ont une toute autre utilité, selon un sondage mené par la marque Nike. On enfile ces jolis vêtements tout confort pour relaxer le soir devant la télé, pour voyager, pour faire les courses ou simplement pour aller prendre une marche. La versatilité de ces vêtements explique leur si grande popularité.

Même si les vêtements d’entraînement se détachent des grandes tendances, ils deviennent depuis quelques années un courant en soi, en plus de s’adresser à une vaste clientèle. Les adolescentes les portent tout comme leur mère. Plusieurs lignes ont ajouté aux essentiels des détails mode tels que la taille basse, les coloris vifs, les bandes athlétiques, les fermoirs rigolos et les écussons. Ce qu’apprécient les jeunes femmes.

Le yoga est devenu depuis quelques années l’un des vocables les plus prisés. Tellement que plusieurs griffes et marques de vêtements ont flairé les bonnes affaires en lançant leur propre ligne de vêtements pour le yoga ou de type sport actif. On pense à des boutiques abordables et mode tels que le Château, Simons, MexxSport ou La Senza.

Ou à des marques plus spécialisées tels que Louis Garneau Sports qui a lancé la ligne Modus Vivendi l’an dernier. La designer de cette ligne, Nicole Savoie, privilégie les découpes ajustées et semi-ajustées qui favorisent l’aisance des mouvements pour les gens actifs, mais pas nécessairement sportifs. « Il s’agit d’une tout autre clientèle que celle du sport d’élite de Louis Garneau. Il ne faut pas être sportif pour porter ces vêtements, mais il faut faire un peu de sport pour l’apprécier », dit-elle, puisque les produits Modus Vivendi sont des vêtements techniques un peu plus dispendieux que la moyenne, mais alliant les aspects techniques et mode.

La Senza Spirit propose des modèles tendances aux coloris vifs faits pour bouger. Les pantalons aérés et flexibles et les hauts écourtés sont ajustés, suivant le style sexy de la marque reconnue pour sa lingerie. Et la veste zippée mode peut même se porter avec un jeans !


Collection La Senza Spirit


Enfin, la journaliste et professeur de yoga Nicole Bordeleau a créé la ligne Mondor Yoga en 2003. Les vêtements sont faits de fibres performantes d’apparence naturelle, suivant la vague zen !

Collection Mondor Yoga

dimanche, janvier 15, 2006

Survol des tendances 2006

Déjà la mi-janvier. Les résolutions ont pris l'bord, la météo joue avec nos nerfs et les comptes s'accumulent. Bref, il est le temps de rêver à la nouvelle saison et surtout, à nos prochains achats mode.

Pour vous aider, voici mes tendances mode 2006 préférées... avec le traditionnel In et Out !

In:

  1. Après la mode gypsie, le courant dominant en 2006 est le romantisme. On mise sur les broderies, la dentelle qui sera très présente et actuelle et le style victorien qui est en montée depuis l'automne.
  2. La robe est partout. Féminine, élégante, notre préférée est la robe de chiffon.
  3. Le total look, en blanc ou un brun. On aime les ensembles tailleur-pantalon unis, agencés à des accessoires colorés (le fuchsia et le rose en tête) ou dorés.
  4. L'élégance et la sobriété sont les mots d'ordre à retenir.
  5. Côté accessoires, on craque pour la besace, le chapeau à large rebord et le sabot (féminin !) inspiré de style cow-boy.
  6. Le pantalon cigarette (et là, je n'ai pas dit le pantalon fuseau !!)

Le romantisme vu par On & On Écolo chic, collection printemps 2006

Le romantisme élégant de Marie Saint Pierre

Out:

  1. Les jeans à la taille ultra-basse. Non seulement on ne veut plus voir de craque de fesses, mais les strings non plus ! Sachez que la taille des jeans remonte légèrement.
  2. Le style bling-bling. Trop c'est comme pas assez !
  3. La jupe bohémienne à volants. On l'a tellement vue l'été dernier qu'elle laissera sa place à un style plus chic et plus sobre pour 2006.
  4. L'escarpin à bout pointu (que j'ai toujours détesté, en passant !)
  5. Les jeans ultra-déchirés et rapiécés. Je viens de le dire, trop c'est comme pas assez !

Totalement "in" ce printemps: le chapeau à large rebord !

Sur ce, bon magasinage ! (allez-y dès maintenant pour profiter des soldes et des braderies de janvier)

vendredi, janvier 13, 2006

Un style gothique pour le vendredi 13 !

Vendredi 13. La journée idéale pour vous parler d'une jeune designer de Québec que j'ai rencontrée cette semaine. Il s'agit de Marie-Josée Chagnon et de sa griffe en mode gothique Marie Osée.


Plusieurs préjugés sont véhiculés quant à la mode gothique, que l'on associe trop souvent au morbide et au satanisme. Mais saviez-vous que ce style fait partie des tendances de l'année 2006 ? Le gothique dit positif, inspiré du romantisme et de l'amour éternel, est fait de jolis corsets, de camisoles lacées et de jupes asymétriques, le tout taillé dans des tissus vaporeux (tulle, satin, voile) ou texturés (dentelle et velours). Rien de morbide dans la griffe Marie Osée, mais plutôt des vêtements originaux et féminins.



www.marieosee.com

mercredi, janvier 11, 2006

Acheter c'est voter !

Les écolos sont ravis ! Depuis quelques années, les produits équitables sont non seulement de plus en plus populaires, mais ils sont aussi associés à des styles tendances. Finis les t-shirts sans style, ni logo !

Depuis le succès d'American Apparel, une compagnie montréalaise devenue multinationale avec ses principes anti-sweatshops, ces usines de misère, la mode jeune et urbaine suit la tendance équitable. Même Nike s'y est mise ! D'ailleurs, American Apparel lancera sous peu une collection de maillots de bain équitables. À surveiller !

La pionnière à Québec est la griffe Myco Anna, qui existe depuis près de 12 ans. Faits de tissus recyclés, les vêtements Myco Anna sont colorés, souvent taillés en patchworks et près du corps. Comme la chanteuse Jorane, on adore !

Collection automne-hiver 2005-2006 Myco Anna

Enfin, une mention spéciale pour la jeune designer Marie-Ève Boutin et sa griffe TRAM, qui a pignon sur la rue Bégin, à Lévis. Elle recycle les vêtements et les surplus de tissus pour en faire des camisoles mode, des minijupes ou de jolies robes en satin, jean ou coton.

Portez une attention particulière à la confection des vêtements que vous achetez et leur provenance. Le meilleur moyen de contrer les usines de misère est d'éviter les multinationales comme Wal-Mart et Gap. Soyez conscientisés tout en étant tendance !

Laure Waridel, présidente d'Équiterre, photographiée par Patrice Laroche


Les dessous de Flirt !

C’est un véritable péché mignon que de magasiner à la boutique de lingerie fine Flirt. Le tandem mère-fille de Josée et Véronik, les deux propriétaires, a créé un décor intimiste tout en étant bien éclairé, ce qui favorise l’essayage des vêtements. Les pierres structurales des murs sont enjolivées de vitrines aux cadres de bois craquants. Et le plancher des salles d'essayage est chauffant !


Collection Cristina Iaia

Mais on y va surtout pour les dessous ! On se saurait résister aux jolis dessous affriolants des collections européennes, dont la séduisante griffe italienne Cristina Iaia, la très colorée I.D. Sarrieri ou les dessous de dentelle noire Parah. Le service hors pair des conseillères permet de trouver le modèle qui fera à chacune : la lingerie habille toutes les femmes, même jusqu’au bonnet H.

Collection I.D. Sarrieri

Mise en garde: pour fashionitas fortunées ou qui ne regardent pas à la dépense uniquement !


525, rue Saint-Joseph Est (418) 529-5221

Griffe de la relève: Lune Noire

J'ai eu un coup de coeur l'an dernier pour la jeune designer de Québec Marie-Jeanne Gauthier et sa griffe Lune Noire. À la fois trash rebelle et romantique, cette collection pour jeunes femmes s'inspire des années 1980 avec des détails tels que la taille empire, les manches ballons, les fronces et l'encolure bateau. Ses coupes sont épurées et féminines alors que les matières sont plus conventionnelles (souvent un mélange de polyester et de coton).








J'ai craqué pour la minijupe de tulle au style punk, le chandail aux entailles multiples, les jupes asymétriques et, sa nouveauté, la veste en coton ouaté dont la coupe s'apparente à celle d'un tailleur ! Original et urbain !

Si la plupart de ses créations sont abordables, quelques t-shirts et camisoles ressemblent toutefois trop à ceux que l'on trouve déjà en boutique et se payent trop chers. Recherchez les modèles les plus audacieux !

Visitez son site au www.lunenoire.qc.ca ou son atelier-boutique sur la rue St-Vallier Est.

mardi, janvier 10, 2006

Et c'est parti !

Journaliste de formation, me voici maintenant "journaliste en pyjama", une jolie expression créée par les Européens pour définir les blogueurs. J'ai eu l'idée de créer ce blogue pour présenter mes coups de coeur des restos, boutiques, tendances, créateurs de la région de Québec.

À titre de chroniqueuse tendances, mode et consommation pour le quotidien Le Soleil et le magazine Québec Scope, je voulais ainsi donner un peu plus de visibilité à ces belles folies et projets de la région et aussi me donner un peu plus d'espace rédactionnel pour mes propres critiques !

Bonne lecture et n'hésitez pas à me faire des suggestions ! Elles pourraient bien se retrouver à l'intérieur de mes "vraies" chroniques journalistiques !