jeudi, septembre 24, 2009

Oserez-vous les épaulettes ?

Ah, les fameuses épaulettes ! Un autre item que nous avions banni de notre lexique mode et de notre garde-robe. Mais, comme le legging, le fluo et la jambière, il ne faut jamais dire jamais ! Voilà que les petits coussinets de mousse se glissent à nouveau sous nos vestes et chemisiers.

Oserez-vous cette tendance cet automne ?

Personnellement, je préfère les carrures sans épaulettes. Celles qui se forment à même la confection du vêtement, par des plis et des fronces. Et j'aime les effets de manches, comme je le racontais dernièrement.

Quant aux coussinets, je vais passer mon tour. Je me remémore l'ingrate époque de l'école secondaire, où les épaulettes étaient encore à la mode (du moins, dans ma banlieue de Québec !).
Sur ma photo de classe de secondaire 1, je portais un "superbe" chemisier à gros motifs fleuris, où les épaulettes donnaient une carrure digne d'un joueur de football à mes frêles épaules. Si je regarde un peu plus bas sur la photo, je remarque mes jeans délavés à l'acide, dont l'ourlet était retenu par une grosse épingle. Et des bas blancs. Oui oui, vous avez bien lu: des bas blancs. J'ai quasiment honte de l'écrire. Bien sûr, ce look serait incomplet sans mon toupet crêpé sur le côté grâce à une bouteille de fixatif collant.
Vous comprenez maintenant pourquoi je déteste aujourd'hui les épaulettes ?
Hormis sous un tailleur, je ne pense pas les porter à nouveau dans un avenir rapproché.

Je dis oui aux petites épaulettes structurant un tailleur. Photo Laura Canada



Mais je dis non aux carrures exagérées, même arrondies. Photo H&M


Mais je suis quand même curieuse de savoir comment VOUS les portez ? Allez, allez, je veux vos idées mode !


Pour vous inspirer, je vous invite à lire mon article publié ce matin, lequel est scindé en deux parties.

mercredi, septembre 16, 2009

Ça bouge à Québec !

Et oui, septembre est le mois des lancements, des nouveautés et des ouvertures de boutiques. Et Québec n'y échappe. Ça bouge tellement que j'ai manqué de temps pour vous entretenir (bien quoi ? il me fallait bien une excuse !)

Alors voici un condensé des nouveautés d'ici.

D'abord, avez-vous visité la superbe boutique de chaussures Tohu Bohu ? Si ce nom ne vous dit rien, c'est que vous n'avez pas lu mon article de jeudi dernier. Je vous donne une deuxième chance en cliquant ici ! :P

Autre boutique, autre style. Hier avait lieu le lancement de la boutique BLANK à Québec. Vous savez, ces jolis basiques faits entièrement au Québec. Et bien, ils débarquent en ville, plus précisément au 223 rue Saint-Joseph Est. À découvrir.

Ce soir, encore un lancement ! Celui de la collection hivernale d'Achigan Ecodesign, qui remplace désormais Pop-Cycle. Fidèle à leur signature, les deux designers nous proposent des accessoires d'hiver éclatés et originaux, faits de matériaux recyclés. Intéressés ? Voici l'invitation:






Enfin, demain, ça se passe chez Rose Bouton où Marie-Noëlle et son équipe dévoileront les nouvelles collections. On y retrouvera ses bijoux faits de boutons, mais aussi les nouveautés de Tomate d'épingles, de Gaïa et compagnie. C'est un rendez-vous au 387 rue Saint-Jean, entre 17 h et 21 h.

Ah oui, j'oubliais... j'ai aussi assisté vendredi dernier au défilé média de Marie Dooley. Comme toujours, la designer a dessiné une collection féminine, vivante et parsemée de détails raffinés. Je ne vous en dis pas plus, je garde le reste pour les pages mode du Soleil de demain....

Ok ok... voici une photo pour vous titiller un peu ! ;-)

photo Le Soleil

Bon, qui m'accompagne ce soir et demain ? ;-)

lundi, septembre 07, 2009

Une autre paire de manches

J'ai en horreur les manches serrées. Vous savez, celles qui se collent à nos bras sans style et sans mouvement. Elles m'énervent. Souvent, je les roule ou je les remonte.

À l'opposé, j'aime les manches stylisées: les bouffantes, les froncées, les ballons, les chauve-souris, etc. Je trouve qu'elle donnent un peu de carrure à mes épaules étroites et qu'elles attirent le regard sur le haut du corps.

C'est donc avec joie et un brin d'excitation que j'ai vu débarquer dans les collections automnales une variété de pulls et de chemisiers aux manches amusantes. Yé ! Plein de nouvelles manches à essayer !


La manche froncée est la signature de Marie Saint Pierre.


Tunique de tricot à manche bouffante, 69,95 $ chez Le Château



Vous hésitez ? Lisez ma chronique du mois sur le site de Laurier, laquelle est suivie de quelques trucs de stylisme. À chacune sa paire de manches !

D'autres comme moi qui trippent sur les manches ?