vendredi, février 13, 2009

Au nom des pigistes

Me voilà dévouée pour la cause de l'indépendance. Du journalisme indépendant ! Depuis mardi, je suis la représentante (avec un autre pigiste) des journalistes indépendants au sein de la FPJQ-Québec.

L'ouverture de ce poste est donc l'occasion pour moi de m'impliquer davantage. J'y pensais depuis un moment et je débatais régulièrement sur la question des contrats de travail, du tarif des piges et des conditions des pigistes en général.

Et comme la "pseudo" crise économique m'a fait perdre deux contrats jusqu'à présent (je me compte chanceuse comparativement à d'autres pigistes !), ce fut le déclic pour me lancer dans l'arène.

Donc, si vous avez des commentaires, questions et états d'âme sur le journalisme indépendant et la FPJQ, je suis tout ouïe.

D'ailleurs, parlant de crise, la prochaine activité de la FPJQ-Québec aura lieu le 24 février.

Au menu, une conférence-débat ayant pour thème : Crise financière : les médias sont-ils trop alarmistes ?

Avec
Pierre Couture, journaliste économique, Le Soleil
Patrick Gonzalez, professeur, Département d'économique de l'Université Laval
Jean-Guy Gagné, directeur au développement des affaires à la Caisse populaire du Centre-Ville de Québec
un(e) autre panéliste à confirmer

Animation : Claude Bernatchez, animateur de Première Heure à la Première chaîne de Radio-Canada et président de la FPJQ-Québec

Le mardi 24 février 19h
À la Salle du centre de démonstration en sciences physiques du collège François-Xavier-Garneau
Entrée libre

C'est un rendez-vous !

Aucun commentaire: