mardi, mars 27, 2007

Vague adéquiste au Québec

La démocratie a parlé hier. Soirée historique pour le Québec actuel, qui était habitué au bipartisme depuis des décennies. La vague adéquiste a non seulement déferlé sur la Capitale Nationale, mais elle a aussi englouti plusieurs circoncriptions de tradition péquiste.

Comme tout le monde, j'accepte la décision des Québécois. Et je suis même excitée à l'idée d'un gouvernement minoritaire et de ce vent de changement. De nouveaux visages arrivent à l'Assemblée nationale, plus jeunes et avec des idées nouvelles, et pourront peut-être faire changer les choses. Croisons-nous les doigts pour que ce mariage à trois réussisse. Mais bon, j'ai des doutes...

Toutefois, là où je suis déçue et même choquée de ce résultat est concernant l'attitude de plusieurs Québécois qui profitent de cette vague adéquiste pour exprimer des opinions qui, selon moi, n'ont pas de raison d'être, dans notre société. On semble profiter de la montée de la droite pour se refermer sur nous-mêmes.

Et je crois qu'une partie de la faute revient à Mario Dumont, qui a ouvert une boîte de Pandore avec le dossier des accomodements raisonnables, mais n'a pas su la refermer correctement. Son plus grand effort aura sans doute été de tasser un candidat qui avait eu des propos sexistes et racistes sur une radio Internet. Mais bon, est-ce suffisant ?

Depuis ce matin, je lis et j'entends des commentaires racistes, arriérés et bourrés de préjugés. Je trouve que plusieurs sont fermés aux autres cultures, aux autres tout court. Peut-être par ignorance, mais aussi par manque de volonté je crois. Croyez-vous que ce genre de commentaires fera avancer le Québec ??? Si c'est ça que le peuple pense, alors je plie bagage...

5 commentaires:

Marie-LN a dit...

Changer un menu d'une garderie à cause d'un élève qui ne peut pas manger de porc... franchement. Maintenant TOUS les élèves ne mangeront pas de porc à cause d'un seul. Mais ça c'est pas grave?

Pour ma part c'est le gouvernement qui m'a rendue moins tolérante à l'endroit des immigrants, en se pliant à leur 4 volontés, et ce parfois à nos dépens nous les québécois...

Mais bon je ne veux pas généraliser non plus, le problème c'est qu'on entend parler aux médias que de ceux qui 'dérangent' le plus... :-S

Annie, chroniqueuse a dit...

Effectivement, il ne faut pas se laisser manger la laine sur le dos. Mais pour reprendre ton exemple, on peut très bien "accomoder" un enfant qui ne mange pas de porc (peu importe la raison, religieuse ou non) au même titre qu'un enfant qui est allergique à un aliment.

Personnellement, je crois que c'est durant mes études de maîtrise (et où j'étais une minorité ethnique... à Québec !) que j'ai le plus appris sur les autres. En côtoyant d'autres cultures, on grandit nous-mêmes.

Marie-LN a dit...

Réclamer 4000$ pour dommages moraux à cause que le petit a mangé de la saucisse, c'est abusif. Le père n'avait qu'à informer la direction du CPE de "l'allergie" de son enfant de toute façon...

#blu a dit...

C'est pas un blogue sur la mode ici?
Est-ce qu'il va y avoir assez de place pour moi dans tes bagages? ;)
Sur ce... je n'ajouterai RIAN!

Gigi a dit...

OUAIN!

Moi là là... zveux zusse sayoir si y'a des boooos suyés c'tanné

mouahahahahaha