jeudi, décembre 18, 2008

La crainte d'une récession

Je suis une victime indirecte du ralentissement économique. Je fais partie des dommages collatéraux de la crainte d'une récession. Depuis quelques semaines, plusieurs médias ont annoncé des coupures et, conventions collectives obligent, les premiers à subir les compressions sont évidemment les pigistes et collaborateurs dont je fais partie.

Il y a quelques semaines, le magazine Styles de vie a mis fin à son édition Québec, qui marchait pourtant bien mais qui coûtait cher à produire. Un contrat de moins pour moi.

Hier, j'ai appris que le magazine Loulou coupait la page "Shopping Québec" que je rédigeais chaque mois. Dommage puisque les commentaires sur cette page étaient tous excellents et qu'elle assurait une visibilité aux boutiques de Québec.

L'industrie du divertissement et le milieu de la mode semblent être parmi les premiers à passer dans le tordeur d'une éventuelle récession. Les échos que j'entends de la part des designers, des commerçants et des journalistes ne sont pas positifs.

Pour tous les travailleurs du textile et de la mode, espérons que ce ralentissement ne sera que de courte durée. Et moi, je poursuis ma route avec Le Soleil, Laurier Québec et quelques autres piges. Et, avis à tous, je suis ouverte aux offres ! ;)

1 commentaire:

Gigi the machine a dit...

Effectivement... ça me touche aussi énormément côté courses! La moto étant considérée comme un hobby, c'est bien difficile et j'en souffre dans mes démarches pour ma saison... triste... je l'ai choisi mon année pour monter pro moi! hihihi