jeudi, juin 04, 2015

Bye bye microbilles !

La problématique des microbilles de plastique contenues dans les produits cosmétiques ne date pas d’hier. En 2013, je l'avais mentionnée dans Le Soleil, à la suite d’une première campagne de LUSH Cosmétiques. Mais malheureusement, la campagne n’avait pas eu l’effet souhaité.  

Photo Annie Lafrance
Voilà qu’elle revient à la charge ces jours-ci, martelant son message sur les médias sociaux. Espérons qu’il soit entendu !

C’est que les chiffres ont de quoi faire peur. Saviez-vous que :

- Un tube d’exfoliant pour le visage format 150 g peut contenir plus de 300 000 microbilles de plastique.
- Dans le fleuve Saint-Laurent, on peut retrouver plus d’un millier de microbilles par litre de sédiments.
- Plus de 92 % du plastique qui pollue nos océans est constitué de microbilles.
Les exfoliants et gommages pour le visage, de même que certains dentifrices, sont particulièrement montrés du doigt. Voici d’ailleurs un article intéressant (en anglais), qui mentionne des produits contenant des microbilles.


Pour ma part, j’ai banni les microbilles de plastique dans ma salle de bain. Et je les ai remplacés par des exfoliants naturels. Comme ceux de LUSH.

LUSH lancera d’ailleurs demain, en édition limitée, un nouvel exfoliant corporel À la plage, dont la totalité du prix de vente (6,95 $) sera versée aux organismes luttant pour protéger les cours d’eau.
Je l’ai testé et voici ce que j’en ai pensé : Comme les autres exfoliants de la marque, il sent bon et, surtout, il enlève bien les peaux mortes. Je l’utilise toutefois là où la peau est assez épaisse et rugueuse puisque les grains sont assez abrasifs.
LUSH vous invite aussi à signer la pétition en ligne demandant au gouvernement fédéral de bannir les microbilles des produits cosmétiques. La pétition est disponible sur www.ottawariverkeeper.ca.
Psitt ! Bonne nouvelle : LUSH a ouvert récemment une nouvelle boutique sur la rue Saint-Jean, à Québec ! Une nouvelle place pour faire le plein de ses produits (rapportez et réutilisez vos contenants !).


Dites vous aussi #Byebyebilles !



Aucun commentaire: