dimanche, décembre 21, 2008

Beauté à emballer

Si vous êtes comme moi et que vous n'avez toujours pas acheté vos cadeaux de Noël, voici quelques idées de dernière minute qui feront plaisir à une amie, à la belle-maman ou à l'hôtesse.

Fort jolis et plus économiques que l’achat à l’unité, les coffrets beauté proposent souvent une gamme de produits suivant un rituel de soins. Mais avant d'acheter un produit parfumé, faites vos devoirs: la personne préfère-t-elle les fragrances fruitées ou florales ? Aime-t-elle se prélasser dans le bain ou saute-t-elle plus souvent sous la douche ? Quel est son type de peau ?


Pour elle, le coffret Orchid renferme une enveloppante fragrance florale orientale. Il comprend un gel de douche, un lait velours et une eau de toilette, le tout regroupé dans une boîte photo décorative 45 $, chez Fruits & Passion.

"Glamoureuses" à souhait, les palettes de maquillage permettent de varier son style selon l’occasion et à son goût. Et d’essayer aussi des teintes que l’on n’oserait pas en temps normal. Un avantage indéniable pour celles qui savent plus ou moins comme bien agencer les teintes de la saison.


Mon coup de coeur: Palette Diamant Rose Édition limitée par Lise Watier, 36 $, réunissant cinq fards à paupières spécial fêtes, dans un superbe écrin au fini croco noir.

Vous hésitez dans le choix d'une teinte ou d'une fragrance ? Offrez un parfum d'ambiance !


La nouvelle fragrance de maison de Dans un Jardin, Marron Glacé, replonge dans les traditions de notre enfance. Parfum d’ambiance, bougie, roseaux et huile parfumée, de 8,95 $ à 39,95 $

Enfin, l'homme n'est pas en reste et la plupart des compagnies ont conçu des coffrets spécifiques à son épiderme et à ses goûts.


Pour les hommes coquets qui soignent leur apparence, voici une jolie trousse pour le rasage 39 $, de Clinique. Elle comprend un gel de rasage à l’aloès, un exfoliant pour le visage et un après-rasage.

Sur ce, bon shopping ! :)

jeudi, décembre 18, 2008

La crainte d'une récession

Je suis une victime indirecte du ralentissement économique. Je fais partie des dommages collatéraux de la crainte d'une récession. Depuis quelques semaines, plusieurs médias ont annoncé des coupures et, conventions collectives obligent, les premiers à subir les compressions sont évidemment les pigistes et collaborateurs dont je fais partie.

Il y a quelques semaines, le magazine Styles de vie a mis fin à son édition Québec, qui marchait pourtant bien mais qui coûtait cher à produire. Un contrat de moins pour moi.

Hier, j'ai appris que le magazine Loulou coupait la page "Shopping Québec" que je rédigeais chaque mois. Dommage puisque les commentaires sur cette page étaient tous excellents et qu'elle assurait une visibilité aux boutiques de Québec.

L'industrie du divertissement et le milieu de la mode semblent être parmi les premiers à passer dans le tordeur d'une éventuelle récession. Les échos que j'entends de la part des designers, des commerçants et des journalistes ne sont pas positifs.

Pour tous les travailleurs du textile et de la mode, espérons que ce ralentissement ne sera que de courte durée. Et moi, je poursuis ma route avec Le Soleil, Laurier Québec et quelques autres piges. Et, avis à tous, je suis ouverte aux offres ! ;)

jeudi, décembre 11, 2008

Le mascara vibrant nous fait de l'oeil

Décidément, le monde des cosmétiques est de plus en plus techno et branché. La dernière invention est le mascara vibrant, que j'ai testé dernièrement, et qui depuis a trouvé une place de choix dans ma trousse !

Pour le moment, deux compagnies se font la lutte de la vibration, Estée Lauder et Lancôme. Toutes deux proposent un modèle fort intéressant:

Ôscillation de Lancôme


En vente depuis quelques jours seulement, Ôscillation sera sûrement très populaire. Avec ses 7 000 oscillations à la minute, il bat des records de vitesse ! Mais, rassurez-vous, les mouvements sont à peine perceptibles, si ce n'est le bruit du moteur qui nous le rappelle.

J'ai adoré ce mascara ! Sa vibration permet d'appliquer plusieurs couches de produit sans qu'il n'y ait de grumeau. Pas besoin de faire de zig-zag, il suffit de déposer la brosse sur la base des cils et d'étendre le produit. Résultat: mes cils sont longs, même très longs !!! :)

Le hic ? Sa moins bonne tenue en main. Le moteur s'active en pressant le bouton, qui est situé au bout du tube. Si on relâche moindrement la pression, il s'arrête.

Turbolash d'Estée Lauder


Turbolash est le tout premier mascara vibrant à être commercialisé, lancé cet automne. Contrairement à Ôscillation, le tube rond tient bien dans la main et l'activation est facile.

Mais j'ai préféré la brosse concurrente: celle d'Estée Lauder est conventionnelle et conviendra surtout aux femmes qui désirent des cils plus fournis.

Les deux modèles se détaillent environ 39 $.

Vous voulez plus d'infos ? Lisez ma chronique de la semaine dernière !

mercredi, décembre 03, 2008

Habiller la nouvelle maison

Ces temps-ci, je ne cours pas les boutiques de vêtements, mais plutôt celles de déco et de mobilier. Même si notre maison en construction est encore sur le "plywood", je commence à rêver à l'aménager et à y habiter enfin.

Il y a deux semaines, j'ai fait un saut dans la métropole, sur le boulevard Saint-Laurent, pour un reportage sur sa revitalisation (à lire prochainement dans Le Soleil). Chéri et moi en avons profité pour faire le tour des nouvelles boutiques de mobilier actuel et urbain. Et non seulement elles sont invitantes, avec leurs grandes vitrines épurées, mais elles sont aussi de plus en plus nombreuses, Saint-Laurent étant devenu un lieu de référence en design urbain.

Voici donc quelques coups de coeur vus lors de cette virée montréalaise !



Pour le cinéma maison: causeuse modulaire Cosmopolitain chez Interversion



Modèle Zeus chez Urbana. J'ai aussi un coup de coeur pour la table de verre, qui serait parfaite dans le salon !


À Québec, j'avais aussi repéré cette causeuse à la boutique Villa, mais malheureusement elle est fermée depuis deux semaines ! Que c'est dommage, j'adorais cette boutique ! :(

dimanche, novembre 23, 2008

Parures de stars

Comme bien des femmes, j'adore les bijoux. Les créatifs, les scintillants, les simplistes, les tape-à-l'oeil, etc. Mon dernier coup de coeur qui n'a rien de toc va à Dean Davidson, une collection canadienne qui est distribuée chez Holt Renfrew.

J'ai rencontré l'homme derrière le nom la semaine dernière pour une entrevue. En personne, Dean Davidson est sympathique, humble et charmant. Ancien mannequin, le joli blond trentenaire fait aussi tourner les têtes des passantes, qui assistaient à notre entrevue en direct, au beau milieu d'un magasin rempli de clientes.


Photo Steve Deschênes

J'ai non seulement craqué pour le joaillier, mais surtout pour ses bijoux, imposants mais épurés à la fois, et qui se remarquent par leur fini brossé. Je ne suis pas la seule à les aimer: les stars semblent séduites par les bijoux Davidson. Après Teri Hatcher, Mena Suvari et Jennifer Hudson, la nouvelle coqueluche de la scène R&B canadienne, Divine Brown, affiche elle aussi les joyaux Davidson lors de ses apparitions sur scène et en entrevue.


Créoles en or 18 k


Collier avec pierres d'améthyste

Vendus entre 100 $ et 600 $, gageons que les bijoux Dean Davidson trouveront une place sous le sapin... ;)

mardi, novembre 18, 2008

Surfer sur la glace

Encore une fois, je suis désolée de cette attente, bien involontaire de ma part. Entre les cahiers de Noël, la grippe et la construction de la maison, le temps libre se fait rare.

Mais avant de plonger dans mes suggestions de cadeaux (je vais y revenir cette semaine, promis !), voici une nouvelle activité à essayer en famille: le street surfing... sur glace !


Ci-dessus, la wave, version à roulettes

À l'invitation de Vertigo HV, le distributeur canadien de la wave, j'ai essayé mardi dernier, sur la patinoire des Galeries de la Capitale, cette nouvelle planche munie de deux lames, semblables à celles des patins de hockey.

Ok, j'ai eu besoin de l'épaule de mon instructeur pour garder mon équilibre, mais une fois partie, j'ai quand même fait quelques virages seule et sans jamais me retrouver les foufounes sur la glace !

À lire ici et , pour ceux et celles qui ont manqué la version papier de mercredi dernier.

mercredi, novembre 05, 2008

C'est le début d'un temps nouveau...

Ouf ! Quelle soirée électorale hier ! J'en avais des frissons. Le temps d'une soirée, mon (court) passé de journaliste politique a refait surface et je me suis surprise à scruter, à détailler et à analyser tous les résultats jusqu'aux petites heures du matin. Comme bien des gens, je me souviendrai longtemps de ce "s'quatre" novembre au soir (dixit Jean Chrétien).

Quel est le lien avec la mode ? Nous sommes sur un blogue tendances après tout. Hé bien, au lendemain de cette victoire historique de Barack Obama, la collection Runway to change a littéralement été vidée ! Créée par une vingtaine d'artistes et de designers américains, cette collection d'objets promotionnels a suscité un vif intérêt chez les partisans.

Voici quelques modèles qui étaient en vente jusqu'à hier.

Cami de Zac Posen


Mon préféré: sac de Diane von Furstenberg


Sac stylisé par Derek Lam


Et, parmi les "restants", on retrouve encore quelques exemplaires de cet affreux sac de Marc Jacobs, qui est pourtant un designer de talent. Franchement, ma petite cousine de 7 ans aurait pu faire mieux !

lundi, novembre 03, 2008

Tapis rouge de l'ADISQ

Je l'ai dit maintes fois: j'adore les galas ! Surtout celui de l'ADISQ. Non seulement parce que j'aime la musique québécoise (surtout la relève), et aussi l'humour de Louis-José Houde (ahhhhhh Louis-José !), mais je me plais également à zieuter les tenues des artistes et à les critiquer.

Habituellement, je commente le tapis rouge dans Le Soleil, mais faute d'espace, j'ai dû me taire ce matin. :(

N'empêche, je ne boude pas mon plaisir et voici mes premiers commentaires:

D'abord, j'ai eu un coup de coeur pour la robe de Céliiiiiiiine, une création de Balenciaga. Elle était vraiment parfaite pour le style de la soirée et lui allait à merveille.



On ne peut en dire autant de la robe d'Ariane Moffatt. Signée Diane von Furstenberg, elle était certes correcte pour sa silhouette, mais elle la vieillissait un peu et détonnait avec son style funky habituel. Et si Ariane avait voulu jouer la carte du glamour chic, elle aurait dû porter quelques bijoux, rehausser son maquillage, changer ses bas de nylon et surtout adopter une démarche plus féminine. J'adore Ariane sur la scène et sur disque, mais côté style, elle n'est malheureusement pas toujours aussi douée.



Celle qui avait la touche glamour est Marie-Mai. Certains ont affirmé que sa robe était trop fluide et trop longue pour elle (les gens marchaient sur sa traîne sur le tapis rouge), mais moi j'aime beaucoup lorsque les artistes "cassent" leur style habituel.



Seul hic ?? Suis-je la seule à avoir remarqué que la robe de Marie-Mai, faite par la maison Marchesa, avait été portée par nulle autre que Jessica Alba aux Oscars (à quelques détails près) ??? Oups... ;)



Et vous, quels sont vos coups de coeur ?

jeudi, octobre 09, 2008

Trouvaille beauté

Voici mon coup de coeur de la semaine: les nouveaux comprimés toniques de LUSH.



Non, il ne faut pas les avaler, mais plutôt les plonger dans un bol d'eau bouillante et approcher son visage (idéalement sous une serviette) au-dessus de la vapeur pétillante qui s'y dégage. C'est la même bonne recette qui dégage les voies respiratoires lorsqu'on a la grippe, mais cette fois, c'est pour ouvrir les pores de la peau !

Chaque comprimé contient des huiles essentielles qui sont naturelles et bonnes pour la peau. Et comme c'est fait par LUSH, il n'y a aucun produit chimique !

J'ai essayé cette semaine le comprimé Vitamine E qui hydrate et équilibre l'épiderme et j'ai adoré. Il est vrai que l'odeur est forte pour les narines, mais on s'y habitue en quelques secondes seulement.

Ce n'est certes pas aussi efficacement qu'un soin facial chez l'esthéticienne, mais à 1,50 $ le comprimé, pourquoi s'en passer !!! J'en fais une provision pour l'automne...

mardi, octobre 07, 2008

Une tonne de briques !

Délaissons les fringues et les pots de crème, le temps de se jaser construction. Vous le savez, je suis à construire ma maison avec mon chéri et nous voici rendus à l'étape du revêtement extérieur. Priorité de cette semaine: choisir la pierre pour la façade de la maison.

Le hic, c'est que je tergiverse sur différents modèles depuis plusieurs semaines.

Voici celle qui nous est proposée. C'est la Pharo de Rinox. Elle est très populaire, mais personnellement je n'aime pas ses coins ronds ni son fini usé. On dirait de la craie.




Je préfère la Modena de Rinox. Toutefois, elle n'est pas aussi lisse que la Pharo et je me demande si elle respectera le style de notre maison.





Il y a aussi ces modèles de Permacon que j'aime bien.




Et vous, qu'en pensez-vous ? Vous avez même le droit de me lancer la première pierre si vous n'êtes pas d'accord ! ;)

lundi, septembre 29, 2008

Ça bouge à Québec !

Une autre semaine de défilés et de 5 à 7 débute ! Décidément, ça bouge à Québec. Les ouvertures de boutiques et les défilés se succèdent depuis quelques semaines, au point où je dois refuser des invitations (et manquer des cours de boxe !).

Je ne m'en plains pas, loin de là, j'aime quand la mode est active ! :)

Donc, après avoir assisté la semaine dernière aux défilés de Pop-Cycle, d'Icône de Simons, de Sokü, d'Autrefois Saïgon et de Marie Dooley (la semaine précédente), c'est avec plaisir que j'irai rendre visite aux filles de Myco Anna pour leur événement "Trouvailles d'automne" ce mercredi et que je ferai un saut à la nouvelle boutique GEOX mardi.

La suite ? Elle se passera à Montréal, à la mi-octobre, pour la Semaine de mode et ses collections printemps-été 2009 (hé oui, déjà !). Je compte bien y aller et visiter par le fait même la nouvelle boutique Myco Anna dans la métropole.

En attendant, voici un aperçu des défilés de Pop-Cycle et de Marie Dooley. La suite dans Le Soleil de jeudi !


Collection de bijoux de Pop-Cycle



Collection automne-hiver de Marie Dooley. Photo Eve Leclerc.

samedi, septembre 27, 2008

Une top derrière les platines !

Je me surprends toujours un peu de constater que plusieurs mannequins très populaires demeurent simples et gentilles dans la vie de tous les jours.

Je l'avais vécu l'an dernier lors d'une série de reportages sur les mannequins de Québec gagnant leur vie à l'international. Je me souviens entre autre de ma rencontre avec la belle Renée Lacombe, dans la maison de ses parents à Neufchâtel. Naturelle et souriante, la jeune femme semblait tellement contente d'accorder une entrevue au Soleil, "le journal de son papa", elle qui pourtant a fait la Une de plusieurs magazines.

La même chose s'est produite cette semaine. À vrai dire, j'ai vraiment été séduite par la gentillesse et par la simplicité d'Eve Salvail, qui est aujourd'hui DJ. Originaire de Matane, l'ex top-modèle a déjà été la mannequin la mieux payée durant les années 1990 !





Je lui ai parlé d'abord au téléphone pour ce petit article, puis je l'ai croisée jeudi soir, lors du défilé de La Maison Simons. Spontanée, elle refuse qu'on la vouvoie et fait la bise après notre brève rencontre. Et, à 37 ans, elle est toujours aussi belle.

Qui a dit que les mannequins étaient superficielles ?

jeudi, septembre 18, 2008

Tout sur moi*

Ou presque !!! ;)

Si vous êtes curieux de connaître mes petits secrets mode et beauté, je me dévoile dans ce questionnaire de Loulou.

Il fait suite au défilé auquel j'ai participé le 6 septembre dernier au centre commercial Laurier. Une fois par année, j'aime bien jouer les mannequins lors de ces défilés sympathiques, même si je suis nerveuse à chaque fois ! hihi



Je portais une jolie robe de Buffalo, qui a été dénichée par la styliste de Loulou. Pile dans mes goûts ! :) La photo a été prise par Caroline Grégoire, pour le magazine Loulou.



* en passant, j'attends avec impatience le retour de l'émission Tout sur moi, que j'adore ! Hors sujet ! ;)

mercredi, septembre 10, 2008

Sauter dans le ring

Oh yeah ! J'ai ressorti mes gants de boxe ces dernières semaines. Il faut dire qu'ils n'étaient pas bien usés. J'avais à mon actif que quelques coups maladroits sur un sac de boxe.



Mais voilà que la boxeuse en moi s'est réveillée. Et c'est avec grande joie que j'ai décidé de sauter sur le ring avec quelques amies, deux à trois soirs par semaine (ne me demandez pas où je trouve le temps avec la construction de la maison, je ne le sais pas moi-même !!).

Nous sommes inscrites à un tout nouveau club de boxe, L'Empire, situé à Loretteville. L'ambiance est amicale, les coachs sont compétents et, surtout, l'entraînement est suant ! Le propriétaire de l'endroit, François Duguay, est bien connu dans le milieu de la boxe, étant l'entraîneur en chef d'Unis Boxe et ayant déjà été dans l'entourage d'Éric Lucas. Il est aussi fort sympathique. : )

Jab, jab, direct, uppercut... je pratique mes coups et ma discipline (haha bonne chance ! ;)) Et surtout, ça défoule !!


hiiiiiiiiiii ! des gants rose !!! je les veux !! (mais non, les miens sont rouges, zut et re-zut !)

mercredi, septembre 03, 2008

Filer à l'anglaise

Intemporel, le tartan se faufile un peu partout cet automne : sur les vestes, en mini kilt et même sur les collants et accessoires.

Sur les podiums, les designers le proposent en look intégral, lesquels multiplient et superposent les gros carreaux.


Ralph Lauren


Dolce & Gabbana (Je me souviens d'avoir porté le pantalon à carreaux à l'école secondaire, lors de ma période "grunge". Un style à oublier pour moi !!!)

En pratique, il sera toutefois plus sage et plus joli de l’apprivoiser en portant un seul item à carreaux à la fois. Et n’oubliez pas que la grosseur du carreau doit être proportionnelle à votre silhouette.


Veste à carreaux, 125 $ chez Le Château

Ou encore en accessoires !


Sandale d'automne 110 $ chez Aldo


Foulard 14,99 $ chez Spring

Le style anglais se peaufine par l’ajout d’accessoires typiques comme le béret, les gants de cuir et les foulards de soie. Sans oublier la cape, écourtée et féminine, qui est mon coup de coeur de la saison. Élémentaire mon cher Watson !

vendredi, août 29, 2008

Sortir de sa tanière

Connaissez-vous la cuisine moléculaire ? Utilisant des procédés chimiques de distillation, de cuisson à l'azote liquide et de reconstruction des aliments, il semble que ce soit la cuisine de l'avenir. J'y ai goûté vendredi dernier et cela fait une semaine que j'en parle à mon entourage ! C'est vraiment une belle expérience gastronomique à vivre !



Je l'ai vécue au restaurant La Tanière, à l'invitation du chef Frédéric Laplante. Avec mon chéri, nous avons dégusté avec un grand bonheur les 14 mets (oui 14 !!!) qui nous ont été servis. De l'amuse-bouche jusqu'au dessert, tout était délicieux. Et souvent spectaculaire. La cuisine moléculaire a ce je-ne-sais-quoi d'explosif et de savoureux et la présentation vaut pour beaucoup. On se souviendra longtemps de la bouchée de betterave "effet dragon", cuite à l'azote, et dont la fumée nous sortait par les narines ! hihi



Nous avons aussi beaucoup apprécié les accords mets-vin proposés par le chef qui est également sommelier de formation. Lors de notre souper, nous avons goûté à dix vins importés des quatre coins du monde ! Et nous avons aussi eu le privilège de visiter la cave à vin, ce qui ajoute toujours à mon plaisir !

Donc, oubliez les assiettes du chasseur et les trophées de chasse, La Tanière a changé son fusil d'épaule et fait un bond dans la modernité culinaire !

Un conseil pour ceux et celles qui veulent tenter l'expérience: réservez quelques jours à l'avance (max 45 personnes par soir) et prenez la soirée libre. Nous y sommes restés 5 heures !

Bon appétit !

mardi, août 26, 2008

Fille de chantier !

Et voilà ! Mes jolies bottes rose sont déjà couvertes de saletés ! Il n'aura fallu que quelques heures pour ajouter une touche virile à mes bottes de travail, qui ma foi, sont bien lourdes après une journée à marcher parmi les vis et les boulons.

Pour le moment, on prend une pause du chantier, en attendant l'arrivée du premier plancher et des murs !


Photo Le Soleil

Psitt ! Pour vous mettre l'eau à la bouche, je vous reviens avec ma critique gastronomique du restaurant La Tanière, que j'ai visité la semaine dernière et qui m'a franchement impressionné. À suivre !

mercredi, août 06, 2008

Enfin quelques jours de vacances !

Yé ! Plus qu'une chronique mode à écrire aujourd'hui et je pourrai enfin prendre une dizaine de journées de congé !!!

Je peux vous dire que la journaliste en a vraiment besoin ! La fatigue accumulée ces derniers mois pèse lourd et j'ai besoin de me "vider" le cerveau avant de repartir sur les tendances automnales !

Si Dame Nature collabore, je compte bien passer quelques jours au chalet à faire du bateau et du wakeboard.





Mais je serai aussi sur le chantier de construction de notre future maison. Chantier que j'ai déserté ces dernières semaines, faute de temps et de bras forts, mais par chance, mon chéri s'en est très bien occupé.

Pour les prochaines étapes, j'attends avec impatience mes nouvelles bottes de construction, que j'ai commandées sur le Web, lesquelles sont agencées à ma ceinture rose. Bien quoi ? Ce n'est pas parce que je vais jouer du marteau et de la scie que je vais laisser ma féminité à la maison ! ;)





Et pour celles qui cherchent à remplir leurs valises ou à garnir leur garde-robe de vacances, je vous invite à lire ma chronique du mois d'août pour Laurier.

Sur ce, à bientôt !

mercredi, juillet 30, 2008

Mes tubes de l'été !

Non, je ne ferai pas une critique musicale, en cette saison où les ritournelles simplistes qui "tournent" à la radio sont aussi légères qu'un cooler à la fraise à 0.05 % d'alcool...

Mes tubes ne sont pas des "hits" musicaux, mais bien cosmétiques. En fait, laissez-moi vous partager mes petits pots préférés de l'été, une saison où le maquillage se fait léger et frais... comme un cooler finalement ! ;)

Commençons avec nos jolis petons, qui seront bien hydratés et détendus avec les produits de Nu Nature. J'aime bien l'idée de la pochette qui regroupe des mini-formats (de toute façon, nous n'en avons pas besoin de plus !) à petit prix. Avant de vous balader nu pieds sur la plage, détendez vos pieds avec la bruine désodorisante, laquelle est composée d’écorce de citron. Sous la douche, massez vos pieds endoloris avec la pierre ponce et complétez le soin en appliquant la crème hydratante à la menthe poivrée. 9,99 $ chez Proxim


Soyez belles jusqu'au bout des ongles d'orteil en affichant un vernis aux couleurs tendances. Cet été, les teintes "flashy" et vitaminées sont les plus prisées. Mon coup de coeur va au vernis orange de Lancôme, qui procure une brillance et une couleur longue tenue. La preuve: il tient présentement sur mes orteils depuis plus de deux semaines, sans une égratignure ! Le seul hic ? Son prix qui est de 20 $. Surveillez les soldes !


Affichez un décolleté sublime avec le Gel doré Monoï de Fruits & Passion. Pour une sortie ou un souper au resto, appliquez le gel sur les épaules et le décolleté pour rendre votre peau scintillante et un peu plus bronzée. Notez toutefois que le produit ne contient aucun autobronzant et s'en va au lavage ! 17 $ le tube 100 ml.


Il est encore question de brillance (j'aime quand ça brille !) avec le gloss Wet Slicks Fruit Spritzers de Cover Girl, mon préféré de l'été. J'adore sa texture douce et hydratante, et surtout son arôme de fruit. J'ai l'impression de croquer dans une pastèque ! Aussi, son format de poche se traîne partout durant les vacances. Le prix de détail est de 7 $, mais vous pouvez facilement le trouver en pharmacie à prix spécial.


Mes proches le savent: je suis accro à la crème solaire ! J'ai tellement peur des rayons UV que j'en applique tout le temps, même par temps gris ! Ma favorite pour le visage est le tube-pompe Olay Défense complète avec FPS 30. Contrairement à d'autres crèmes, il n'est pas gras et non-parfumé. Parfait pour la peau sensible du visage. De plus, il est enrichi de vitamine E, d’aloès et d’extraits de thé vert. 19,99 $ le flacon de 75 ml


Enfin, j'ai une petite primeur pour vous: j'ai reçu dernièrement le nouveau parfum pour femme de Jean-Paul Gaultier, qui sera en vente en septembre prochain. "Ma Dame" est un parfum énergique, un brin effronté ou garçon manqué, mais très urbain. Je l'aime pour le soir, en touche subtile (la fragrance est très présente). Le voici en primeur ! 88 $ pour 50 ml ou 115 $ pour 100 ml.