mardi, février 28, 2006

Les sacs Beijo à Québec

Ils sont enfin disponibles à Québec ! Les sacs Beijo, que les vedettes américaines s'arrachent, sont vendus par le biais de représentantes. Ma collègue Marianne White, fan de sacoches, a écrit un papier sur le sujet dans Le Soleil de ce matin.

En fait, depuis que les actrices de la série Desperate Housewives et Oprah Winfrey s’exhibent avec un Beijo au bras, c’est la folie. Tout le monde veut ces sacs de confection californienne au fini perlé.

Les jolis sacs colorés et originaux se trouvent partout dans le monde et les ventes ont atteint 10 millions $ cette année. La griffe propose plus de 5000 produits différents, dont une quarantaine de sacs à main offerts en une quarantaine de couleurs amusantes. Et leur prix varie entre 79 $ et 159 $.



Pour plus d’information ou pour organiser une présentation, contactez la représentante à Québec, Ginette Lemay, par courriel à iscq@sympatico.ca ou par téléphone au (418) 842-8468. Vous pouvez aussi visiter le site web de la compagnie à www.beijobags.com

lundi, février 27, 2006

Petite pause mode

Désolé les amis ! Je ne vous ai pas laissés tomber... mais j'avoue que mes préoccupations étaient loin de la mode ces derniers jours !!

C'est que j'ai quelques dossiers à écrire pour le Journal du Barreau, pour qui je fais des piges régulièrement, et que je suis aussi dans mes papiers d'impôts. Rien de très glamour, ni dans les tendances...

Mais je vous envoie toutefois cette invitation que j'ai reçue par voie de communiqué des Galeries de la Capitale. Celles qui aimeraient recevoir des conseils mode et beauté et même participer à une transformation beauté sont invitées à se présenter dans la cour centrale les 4, 5, 11, 12, 18 et 19 mars pour rencontrer le styliste Jean Airoldi et son équipe.

Les Galeries de la Capitale se transformeront en véritable salon de beauté avec des experts, des défilés de mode et des conférences. De plus, dix chanceuses participeront à une transformation beauté comprenant coiffure, maquillage, stylisme vestimentaire et une séance de photos professionnelle. Les auditions se tiendront les 4 et 5 mars, de 11 h à 16 h.

J'y serai !

jeudi, février 23, 2006

Des patineuses en paillettes

Je suis accro aux Jeux Olympiques. Dès que j'ai quelques minutes, j'allume la télé et je me passionne pour les compétitions. Toutes les compétitions, curling et patinage artistique inclus.

D'ailleurs, cette petite chronique a été inspirée d'un article lu ce matin dans La Presse où la journaliste mode décernait ses propres médailles aux plus beaux et audacieux costumes des couples en patinage artistique. J'avoue que ça a titillé mon attention et que j'ai jeté un oeil aux-dits costumes.

Wow ! Le costume des patineuses s'est grandement amélioré. Moi qui avait en horreur le léotard à jupette à paillettes, là, j'adore les nouveaux modèles plus osés. Le léotard une pièce à jambe est désormais admis chez les filles et il moule à merveille le corps sculptural des jeunes athlètes.

Bravo à la Suissesse Sarah Meier qui portait cet après-midi un superbe costume, sans jupette, et qui donnait l'illusion de paillettes stylisées noires et rouges collées à même sa peau. Suivant la musique du Boléro de Ravel, la brunette svelte et racée avait le charme du toréador.

Une mention spéciale pour la Québécoise Joannie Rochette, qui portait certes un costume traditionnel à jupette, mais de bon goût. Son coloris lilas s'agençait à merveille avec la blondeur de ses cheveux et donnait de la douceur à l'Hymne à l'amour. Et quel corps, il va sans dire !

photo AFP


Toutefois, je ne peux m'empêcher de critiquer le costume trop moulant des hommes, qui ressemblent davantage à des danseurs de ballets androgynes plutôt qu'à de véritables patineurs. De même que les ensembles de certains couples en danse, aves des plumes, des voiles et autres détails qui deviennent source de distraction. Trop c'est comme pas assez.

Ces costumes du couple ukrainien sont les préférés du journal La Presse. Moi, j'en doute fort !! Et vous ? Photo AFP

Bref, on veut des costumes mode... et un peu de patin aussi ;)

D'autres photos à venir, dès que je les trouve sur le fil de presse.

mercredi, février 22, 2006

Je suis out !

Je ne suis plus dans le coup. Même pas 27 ans et déjà has been. Et voici le comment du pourquoi je réagis de la sorte cet après-midi. La "matante" que je suis a assisté à une conférence ce midi au Campus-Notre-de-Foy, parmi des dizaines d'étudiantes en design de mode, toutes griffées et pimpantes ! J'avoue que j'ai eu un coup de vieille !!

Je me console en me disant que ces étudiantes ont beau afficher les dernières tendances, la moitié d'entre elles (et même plus) ne seraient même pas capables d'enfiler mes jeans ! C'est qu'elles ont pris du poids au fil des ans les adolescentes ! (commentaire de fille ! hihi) ;)

Mais je suis quand même out ! Je prépare parallèlement un article mode sur les pantailleurs de la saison et je constate que mon look autrefois gagnant n'est plus une valeur sûre. Fini le veston cintré et coloré agencé à un jeans mode ! Ce printemps, on porte le tailleur et son pantalon assorti à la jambe cigarette. Décolleté profond, allure jet-set et talons aiguilles complètent le look !

Un justicieux compromis entre le veston mode et le tailleur chic que cette création d'Ève Gravel ! J'adore !


Alors, j'abdique. Moi qui portait le petit veston court depuis près de deux ans, je devrai me tourner vers le tailleur. Le nouveau tailleur. Puisque les quelques exemplaires que je possède dans ma garde-robe paraissent trop grands et ternes devant les nouveaux modèles ajustés, satinés, texturés et sexy ! Ça y est, je suis contaminée... j'en veux un ! C'est ça la mode !! ;)

p.s. Parlant de coup de vieux (!), je voulais souhaiter bonne fête à mon chéri !! hihi xxx

mardi, février 21, 2006

Québec, capitale.... de mode ???

Depuis que je couvre la mode pour le quotidien Le Soleil, c'est-à-dire depuis plus de deux ans, je défends bec et ongles les qualités artistiques des designers de la région. Je me fais leur porte-parole non seulement dans les médias, mais surtout auprès de ceux qui croient que Québec est une ville de fonctionnaires et de banlieues qui ne fait pas de place à la création ! Rien n'est plus faux !

D'abord, pour les artistes du textile, le Campus-Notre-Dame-de-Foy offre une formation en design de la mode ou en commercialisation très complète et à la hauteur des marchés internationaux. Plusieurs diplômés refusent de s'exporter dans la métropole et maintiennent, coûte que coûte, leurs activités à Québec. Et, pour ça, je leur lève mon chapeau.

Mais je dois également les critiquer et blâmer leur manque de vision et de rayonnement. Première critique, il y a trop peu de défilés d'envergure à Québec. Et là, je ne parle pas des mardis mode du Beaugarte ou une autre attrape-consommateurs ! Un vrai défilé est une chance inestimée de faire voir ses créations dans les médias et d'élargir sa clientèle. Trop chers ? Regroupez-vous, ai-je souvent dit !

Et surtout, présentez vos collections en même temps que les maisons de couture, c'est-à-dire au moins une saison à l'avance. Je dis cela parce que je prépare présentement une série d'articles sur les tendances du printemps et je n'ai pas encore reçu aucune pochettes de presse, ni de photos ou invitations de presse de la part des designers de la région de Québec pour la saison printemps-été 2006.

Hé ho ! Les designers montréalais ont fait faire leurs photos de presse depuis des mois déjà. Les boutiques regorgent d'articles printaniers depuis quelques semaines. N'attendez pas que la saison du bikini prenne son envol pour lancer vos manteaux de printemps !

Je dis cela parce que j'ai été ébranlée ce matin par l'attitude d'une relationniste qui me demandait de retarder nos parutions, vu que les photos n'étaient pas prêtes ! Voyons ! On ne va pas retarder les tendances parce que Québec manque le train !!

lundi, février 20, 2006

Rencontre avec la gourou de la mode canadienne

Me revoilà !! Enfin !! Disons que j'avais mis de côté l'ordi pour le week-end et que ça m'a fait un grand bien !

J'avais promis la semaine dernière de vous entretenir de ma rencontre avec la directrice des collections chez Holt Renfrew, Barbara Atkin. Celle que l'on nomme "la gourou de la mode canadienne" est de tous les grands défilés, voyageant à New York, Milan, Paris et Berlin ! La chanceuse !

Je dois avouer que j'étais un peu nerveuse à l'idée de faire cette entrevue: non seulement la dame ne comprend aucun mot de français et j'avais d'elle l'image d'une femme froide et sévère. Jugez-en par vous-même ! hihi



Et je me suis royalement fourvoyée. Elle a été sympatique, chaleureuse et vivement intéressée par mes questions (même lorsque je mâchouillais mes mots !! hihi).

Et voici quelques trucs mode que j'ai retenus. Ceux-ci et une foule d'autres (j'ai pris près de dix pages de notes !!) me serviront pour mes prochaines chroniques mode du Soleil.

Le printemps sera la saison de la "sobriété romantique". Cette jolie expression vient d'ailleurs d'une autre gourou de la mode, la journaliste Suzy Mentes, du International Herald Tribune.

Le mot sobre renvoie au jeu des contrastes. Par exemple, on voit sur les podiums des robes légères et féminines ainsi que des tailleurs très stricts et masculins. Les coupes sont soient très ajustées et longilignes ou, à l'opposé, amples et déstructurées. Rien d'exagéré, tout est bien dosé.

Ses coups de coeur sont le retour du "pantailleur", l'inspiration du kimono (je craque moi aussi !!), le pantalon cigarette, le trench de style masculin, le chapeau mou, le sac surdimensionné, les lunettes à larges montures et la sandale à semelle compensée mais mince. Et une foule d'autres.

Il est également possible de dénicher pour le printemps des items qui seront piles dans les tendances de l'automne puisque les défilés pour la saison automne-hiver 2006-2007 viennent tout juste de se dérouler en Europe.

La petite robe rouge, le gilet à la garçonne porté sur un chemisier, les teintes neutres telles que sable, kaki et chair ainsi que les nouvelles peaux de cuir souples et lavables seront ainsi tendances toute l'année durant !!

Enfin, sachez que les couleurs ne sont plus une question de saison tout comme les styles ne sont plus une question d'âge. "La mode est une question de silhouette et d'attitude. Chaque courant peut être porté pour une occasion ou renvoie à une personne en particulier, mais tous les courants ne font pas pour tous". Alors, on en prend et on en laisse, comme dirait l'autre !! ; )

jeudi, février 16, 2006

Faut pas exagérer !

Je sais bien que, tout comme moi, les magazines de mode parlent depuis quelques semaines des tendances pour le printemps: les camisoles, les jupes courtes, les maillots, les sandales.... on en rêve !!

Mais ce n'est pas parce que ces tendances sont en boutique qu'il faut les porter dès maintenant. Depuis quelque temps, je croise des jeunes filles vêtues de minijupes sans collants ou de camisoles de coton d'été sous leur manteau. Mais là, je crois que j'ai vu le pire. Ce midi, en marchant sur la rue Saint-Joseph, j'ai aperçu une fille portant des sandales !! Même pas de bas, les deux pieds dans la neige !!! Eille la grande !! Mets tes bottes ! Il neige dehors... youhou !! J'espère bien qu'elle a saisi le message à la vue de ma mâchoire décrochée et de mon regard désapprobateur !! hihi

Il s'agit sûrement d'une jeune femme qui travaille dans une boutique dans le secteur, mais ce n'est pas plus une raison pour porter des sandales en février ! Même à l'intérieur !!

Bon ok, je me calme et je retourne au boulot... Où est mon maillot ?? ;)

L'audace européenne de Sokü

Je reproduis ici une partie de l'article sur la griffe de Québec Sokü, publié dans Le Soleil du 14 février.

Vous en avez marre des vestons noirs sans style ? La griffe Sokü habille les hommes de goût avec des vestons, manteaux et redingotes raffinés aux coupes européennes et aux détails peaufinés. L’audace est portée au quotidien, avec un jeans ou un style plus conventionnel.

Ce n’est plus un secret pour personne, la mode masculine se développe et se diversifie depuis quelques années. Enfin, diront certains qui se lassaient des styles tout aller aux coupes décontractées. L’influence européenne est perceptible dans les nouvelles collections avec des coupes plus ajustées, des tissus de qualité et plus soyeux et des styles qui ont vraiment de la gueule.

Et la griffe Sokü n’y fait pas exception. Elle se définit par ses vêtements qui ont de la personnalité, d’allure moderne et urbaine. Le designer Patrice Sokü, résidant de Québec, mise sur une confection impeccable et sur des détails de texture et d’impression. Sokü est assurément une griffe à connaître, conçue par un jeune designer qui maîtrise l’art de la confection de vestons pour hommes et l’agencement des matières et des textiles.

Inconnu du public, Patrice Sokü a déjà œuvré pour une maison de costumes orientaux en Égypte, en plus d’avoir été dessinateur pour la griffe Jean Paul Gaultier et d’avoir travaillé pour une maison de haute couture parisienne avant d’immigrer à Québec en 2003. Le designer d’origine congolaise est déjà reconnu dans le milieu de la mode pour ses confections minutieuses et détaillées.

Ses créations s’adressent à une clientèle locale diversifiée alors que les hommes de style plus conventionnel préféreront les complets classiques aux coupes italiennes et que les gens plus audacieux se laisseront tenter par des vestes et redingotes alliant les coupes militaires et les détails orientaux. « Le résultat est un amalgame des uniformes russes, des coupes italiennes et de la finition française », résume Patrice.


Collaboration avec Robert Lepage

Patrice Sokü développe parallèlement une clientèle privée issue principalement du milieu artistique dont le metteur et en scène et artiste accompli Robert Lepage. Il lui avait d’ailleurs confectionné une redingote pour le Gala des masques de décembre 2005, laquelle avait suscité l’attention des médias.

Il est en quelque sort le nouveau protégé de Robert Lepage, pour qui il a conçu quelques pièces exclusives. « J’ai fait la rencontre de Patrice par hasard, alors que j’ai eu un coup de cœur pour un de ses vestons qui était présenté dans une vitrine de la rue Saint-Jean. Quand j’ai su que le créateur était de Québec, j’ai voulu le connaître davantage », explique M. Lepage en entrevue téléphonique alors qu’il présente une de ses pièces à Londres. « Je porte quelques-unes de ses créations présentement en Europe et les gens s’intéressent beaucoup à la confection de mes vêtements. Ils attirent vraiment l’attention », renchérit le créateur et metteur en scène. Sans devenir porte-parole de la griffe, Robert Lepage assure qu’il poursuivra sa collaboration avec Sokü dès son retour au Québec.


La superbe redingote qui a été portée par Robert Lepage au Gala des Masques.


D’autres créations sont plus polyvalentes, comme les complets, qui suivent un style classique et contemporain, avec des coupes européennes près du corps. Ils s’apparentent d’ailleurs aux complets Hugo Boss, sages et suivant la morphologie du corps. « J’arrive à ce résultat par la fusion entre le tissu et le modèle, une symbiose entre l’étoffe et le designer en quelque sorte », dit le designer. Parmi les items les plus populaires, une série de t-shirt au slogan de la griffe est présentement en réimpression, les premiers ayant tous trouvé preneurs. À noter que la prochaine collection automne-hiver 2006-2007 de Sokü sera présentée le 15 mars à la Galerie Rouje.

En vente chez Roba&Casso, Louis Laflamme et O’Clan.

www.soku.ca

mercredi, février 15, 2006

La saison du trench !

Désolé de ce petit délai, je ne vous avais pas oubliés. J'avais hier une journée assez chargée avec un shooting et une entrevue avec la directrice des collections de Holt Renfrew, en plus, d'une soirée romantique de la St-Valentin !!

D'ailleurs, l'entrevue a été très enrichissante et je me promets de vous en reparler d'ici demain.

Mais pour l'instant, je m'attarde quelque peu sur le sujet de mon shooting d'hier, c'est-à-dire la saison du trench qui reprend du service. Ok, il neige encore dehors, mais avouons-le, on a vraiment hâte de remiser la doudoune et le manteau de laine.

Pour le printemps, les designers québécois revisitent cet incontournable de la mode et lui donnent un style classique, mais très jet-set. La palette des couleurs est moins "flash" que l'an dernier, alors que ce sont surtout les couleurs terre et le blanc qui volent la vedette. Agencés à un foulard corail ou turquoise ou à une ceinture contrastée, ils deviennent plus colorés !!


Léger et féminin qu'est ce trench blanc immaculé de Falbala


Saviez-vous que le "trench coat" a été inventé par la célèbre griffe Burberry ? Encore aujourd'hui, les carreaux anglais sont reproduits et imitiés par plusieurs. D'autres, comme Marc Jacob, le préfère en vert pomme ou en imprimés vichy roses pour la styliste japonaise Junko Shimada.

Allure jet-set pour la collection Marie Saint Pierre

Si vous cherchez un manteau de stytle trench peu cher, allez fureter chez Simons. J'y ai déniché pour mon shooting d'hier des trenchs de coton kaki au style militaire très actuels ! Et ce, pour moins de 100 $.

Court et fait de cuir souple chez Rudsak !

Plus d'infos sur les manteaux de printemps dans Le Soleil du 21 février ou dans Le Soleil En Bus du mois de mars.

lundi, février 13, 2006

La mode au boulot

Ce midi, pour ma chronique "Casting sauvage" du Québec Scope, j'ai déambulé avec la photographe pigiste du magazine dans les corridors des tours à bureaux de Sainte-Foy, cherchant des spécimens mode pour notre thématique sur la mode au boulot. Mais, à ma grande déception, j'ai dû me résigner à prendre en photos des gens ayant un style certes chic et actuel mais très classique.

Où est la mode à Québec ? Je me le demande. Elle n'est pas dans les bureaux, il semble. Pourtant, les gens passent entre 35 et 45 heures par semaine vêtus d'un habit, d'une cravate ou d'un tailleur. Mais la perspective d'égayer une journée froide et maussade de février ne semble pas en allumer plusieurs.

Par chance, je suis tombée sur une belle brunette d'environ 25 ans qui collectionne les capris et qui les porte en toute saison. Elle était superbe avec son tailleur cintré de tweed et son capri de velours taupe agencé à des bottes à talons hauts.

Mais pour les hommes... bof. Pas grand chose, si ce n'est quelques cravates de soie colorées et de beaux souliers de cuir verni. Décidément, on a hâte au printemps.

Ce style classique peut devenir intéressant si l'on remplace la chemise bleue pâle par une chemise lilas et si on ajoute des boutons de manchettes. Collection Les Ailes de la mode.


Vous ne savez plus quoi porter en cette fin d'hiver interminable (moi non plus, je l'avoue !). Alors, adoptez dès maintenant quelques nouveautés printanières. Celles qui sont moins dénudées et faites de textiles plus lourds, comme le coton, le jeans, le cuir et le velours (il est trop tôt pour les voilages, le lin et tous les tissus frivoles !!)

Ce veston blanc et le corsage vert tendre peuvent déjà chasser la déprime de l'hiver. Lorsque la neige aura fondu, vous ajoutez la jupe fleurie à votre tenue. Pour l'instant, oubliez-la dans votre garde-robe ! Collection Les Ailes de la mode.

Ce tailleur à col mao est une excellente alternative aux vestons traditionnels. La Maison Simons.


Pour égayer votre tenue, ajoutez un foulard de soie coloré à la taille, des pendants d'oreille d'inspiration ethnique ou un collier féminin à grosses billes. Simple, mais efficace !


Une jupe à volants faite de cuir ? Wow ! On craque pour la nouvelle collection de la griffe québécoise Mackage !

jeudi, février 09, 2006

Belles chanteuses !

Tradition oblige, lors d'importants galas, la tenue des stars est scrutée à la loupe. Hier soir avait lieu les Grammy Awards où les robes longues, la plupart de couleur blanche ou ivoire, ont volé la vedette. Voici mes coups de coeur !

Telle une sirène, Beyonce rayonnait dans cette robe bustier à broderies.

Christina Aguilera, que l'on est habitué de mettre dans nos coups de gueule, a dû changer de styliste. Elle était presque méconnaissable dans cette superbe robe de satin signée Chanel !

Belle future maman cette Gwen ! Elle porte l'imprimé fauve avec élégance.

L'actrice Jennifer Love Hewitt a l'air d'un ange dans cette robe bustier aux détails de dentelle.

Que penser de cette robe prune transparente de Teri Hatcher qui laissait voir sa culotte ? Elle me laisse perplexe !

Folle de chaussures !

Ceux et celles qui me connaissent bien savent que je suis une vraie fille: j'adore les chaussures !! Et c'est d'ailleurs inscrit sur une de mes camisoles préférées: "You can always use more shoes" ! Et voilà !! C'est écrit, en rose sur turquoise !!

Personnellement, j'avoue avoir un faible pour les espadrilles de couleurs. Mais bon, je sais bien que je n'ai que deux pieds ! ;)

Ô comble de joie ! Depuis l'automne dernier, Aldo a mis en ligne une boutique virtuelle qui regroupe non seulement tous les modèles (et toutes les pointures !), mais elle offre de plus des spéciaux exclusifs aux clients internautes !

Un autre avantage: si vos nouvelles chaussures ne vous font pas ou si elles présentent un défaut, vous pouvez les retourner dans n'importe quelle boutique Aldo ! Idem pour les accessoires.

Ces jours-ci, les modèles de la collection automne-hiver sont réduits de 50 %. Et même s'ils sont introuvables dans certaines boutiques, ils sont encore disponibles en ligne !! Super !



Par exemple, ce joli escarpin de cuir est à 49 $

Et cette botte de couleur bronze est réduite de 75 %

www.aldoshoes.com

mardi, février 07, 2006

Des dessous affriolants


Toujours très attendu et couru par les journalistes de mode (hé non, je n'y étais pas !!), le Salon international de la lingerie s’est tenu à Paris la fin de semaine dernière et a dévoilé les nouvelles tendances en matière de dessous. Au menu cette année : raffinement, jeux de dentelle et de satin et un esprit de fantaisie.


Oubliez l’uniformité : tous les motifs sont permis, pourvus qu’ils soient synonymes d’une opulente couture et d’un luxe raffiné. Deux courants semblent même se dessiner : le clinquant des nightclubs des années 1950 et la douceur romantique.



Les broderies de style romantique et les perles sont omniprésentes sur les soutiens-gorge et camisoles alors que le look vintage refait surface quant au choix des coupes. La dentelle est douce et coquine et, pour marquer ce goût du luxe, les mannequins de Paris ont même défilé avec des perles au cou et des étoles de fourrure.



On note aussi des références nombreuses aux boîtes de nuit des années 1950 avec des plumes, des détails clinquants et une invitation au libertinage de bon goût. On remarque les imprimés animaliers colorés, les culottes à froufrous et les très jolies camisoles façon corset. D’ailleurs, l’audace est de mise tant que les dessous demeurent confortables et permettent aisément les mouvements, les premiers critères des acheteuses. Alors, pour la Saint-Valentin, laissez-vous tenter par les dessous glamour et affriolants !

Toutes les photos proviennent de AP

Ce petit texte a été publié dans Le Soleil de ce matin, page B3.

lundi, février 06, 2006

Harper présente son p'tit cabinet !

Bon ok, je l'admets, je ne peux pas vraiment critiquer les choix du nouveau pm pour son cabinet. Il a diminué le nombre de ministres à 26 (ça doit être dû au prix de l'essence pour les limousines !!), le Québec compte cinq ministres et même la région montréalaise sera représentée. Malgré cela, il faudra demeurer vigilant...

D'abord, même si Maxime Bernier est tombé dans la politique quand il était petit, il pourrait incarner un conservatisme économique qui nuirait au développement économique du Québec, dû à sa formation économique très rigide et son penchant pour le privé. Petite déception aussi pour Josée Verner, que l'on voyait au ministère du Patrimoine. Elle sera toutefois responsable de la Francophonie, de la Coopération internationale et des Langues officielles. Et elle devra vraisemblablement "coacher" financièrement le 400e anniversaire de Québec de 2008. Bref, un beau programme en vue !

D'ailleurs, avec ses cinq ministres, le Québec est bien représenté à Ottawa. Il sera donc intéressant dans les prochains mois si ces "ministres-débutants" seront assez influents pour véhiculer les valeurs typiquement québécoises et sociales et ainsi faire reculer le Parti conservateur sur certains de ses principes de droite, tels que l'objection au protocole de Kyoto, au mariage des gais et à l'avortement libre. Déjà, le dossier des garderies refait surface ! Ishhhh...

Certains commentateurs se disaient étonnés aujourd'hui de la présence d'un non-élu au conseil. C'était pourtant prévisible (même si Harper l'avait nié en campagne.. il devait être fatigué ! ;)) et il s'agit d'un bon coup de Harper pour s'attirer la faveur des Montréalais et de sa classe d'affaires.

Allons faire un petit tour dans l'Ouest. "Quoi ? Harper a nommé un transfuge libéral ?" Oui et ça pourrait même être profitable pour le parti qui a bien besoin de l'appui de ceratins libéraux avec sa mince majorité.

Enfin, on a vu réapparaître dans les médias aujourd'hui celui dont tout le monde s'ennuyait (ah oui ? vraiment ?) et j'ai nommé M. Motomarine... Stockwell Day !! On a hâte de le voir en chambre ! Comme tous les autres d'ailleurs ;)

La Saint-Valentin des célibataires !

Amies célibataires, Cupidon ne vous a pas laissé tomber !

(Hé oui ! une autre chronique de filles ! Ceux et celles qui préfèrent les messages plus politiques, ne désespérez pas. Je vous prépare un petit commentaire d'ici la fin de la journée sur la composition du conseil des ministres de Harper !!)

Quoi porter pour un rendez-vous doux ?

Il vous a enfin donné rendez-vous. Mais quelle angoisse ! Quoi porter pour faire une bonne impression ? Voici quelques trucs et conseils, résultats d’une soirée discussion entre copines.

D’abord, portez des vêtements confortables, mais de bon goût. La jolie camisole de satin qui glisse sur l’épaule lors du souper ou le bustier trop ajusté peuvent vous déconcentrer alors que les talons vertigineux vous donneront mal aux pieds, surtout si l’éventualité d’une balade romantique se présente.

Trop c’est comme pas assez. Un maquillage léger, un décolleté flatteur et quelques bijoux vous mettront en valeur. Ajoutez quelques touches mode avec un peu de dentelle ou de transparence, selon la destination et le type de rendez-vous. Un souper dans un resto chic invite à laisser vos jeans à la maison, et même si c’est le modèle qui vous fait de belles fesses ! Optez plutôt pour une jupe au-dessus du genou (une minijupe pourrait faire dévier l’intention) ou un pantalon droit, agencé à un joli veston, à un cardigan ou à un boléro sous lequel vous déploierez vos charmes avec un corsage féminin et coloré. Même si ce n’est pas prévu à l’horaire, portez de jolis dessous. Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver !

Enfin, puisque votre cavalier vous regardera droit dans les yeux, ayez la main légère sur le maquillage. Et choisissez un parfum doux plutôt que provoquant. Surtout, n’oubliez pas de sourire ! :)

vendredi, février 03, 2006

T-shirt éthiques et urbains

Avouez-le: vous craquez vous aussi pour les t-shirts colorés à slogans ludiques. Ceux qui nous font sourire et qui nous permettent de porter un veston tout en restant jeune ! On les adore et on les collectionne.

Mon coup de coeur de la semaine revient à une jeune entreprise montréalaise du nom de Oöm Ethikwear, qui conçoit des t-shirts pour hommes et femmes aux slogans positifs. "Se vêtir de conscience" est le slogan de cette entreprise éthique et urbaine, qui emploie des gens en réinsertion sociale et dont 5 % des profits sont remis à des causes sociales.



En plus, on adore les logos !! De nouveaux modèles seront disponibles dès le mois de mars, et ce, dans trois boutiques de Québec (Urbain, R-Evolution et Séraphin). Entre 35 $ et 45 $

www.oom.ca

mercredi, février 01, 2006

Le retour du crocodile

Les marques rétro reviennent en force. Celles que l'on portait à l'école secondaire, vous vous souvenez ? Les baskets Converse, les lunettes Vuarnet, les espads blancs Adidas et les polos Lacoste... ah ! nostalgie !

La griffe ayant l’un des logos les plus connus au monde, celui du crocodile, n’attend pas la fin de l’hiver pour ressortir les bermudas et les minijupes. Rafraîchissante, la collection printemps-été 2006 de Lacoste sera disponible dès février, directement inspirée des tenues de tennis des années 1970. Les trois couleurs incontournables de Lacoste, soit le vert, le rouge et le bleu marine sont déclinées dans des teintes bonbons et des silhouettes ajustées. Les sportifs preppys seront ravis !


Certains vêtements sont plus classiques, avec des pulls de maille à col en V et des chemises aux couleurs chatoyantes, alors que d’autres sont plus éclatés : les tenues pour jeunes femmes s’inspirent du style lycéen avec des hauts à carreaux et des jupes très courtes !



La collection sera disponible dans plusieurs boutiques dès la fin février dont chez Holt Renfrew.